Vous êtes ici : Accueil > Historique > Le Salon au Grand Palais

4/ Le Salon au Grand Palais

Art. 1er- Le Grand Palais des Champs Elysées sera désormais affecté exclusivement aux divers services du Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux Arts (Direction des Beaux Arts)

Art. 2 – Le Ministre de l’instruction Publique et des Beaux-Arts est chargé de l’exécution du présent Décret…

Le “Salon” est une mission reçue de l’État.
Par Décret du 30 Avril 1901, et paru au Journal Officiel Lundi 6 Mai 1901 (n°123)

Le 27 Décembre 1880, Jules FERRY, Président du Conseil, Ministre de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts, vu le vœu émis par le Conseil supérieur des Beaux-Arts, dans sa séance du 13 décembre 1880, demande aux artistes admis une fois au “Salon” de constituer la Société des ARTISTES FRANÇAIS – seule héritière du SALON – Elle est reconnue d’utilité publique par Décret du 11 Mai 1883.

Notre “Société des ARTISTES FRANÇAIS” reçoit alors la mission d’organiser en lieu et place de l’État, l’exposition annuelle des Beaux-Arts.

En compensation, et devant l’ampleur du travail dont l’État charge la Société des ARTISTES FRANÇAIS, il nous assure la jouissance gracieuse à dates fixes du Palais de l’Industrie, lieu où se tenait le salon avant la construction du GRAND-PALAIS.

Après la démolition du Palais de l’Industrie, la Société des ARTISTES FRANÇAIS doit retrouver dans les nouveaux locaux du GRAND-PALAIS, les garanties et avantages entiers qui lui étaient assurés auparavant.

“Pour poursuivre normalement la mission qui nous est confiée, c’est donc à notre Société que l’État doit d’abord donner la place dans le nouveau Palais et ainsi préserver notre privilège. Les autres sociétés auxquelles l’État peut concéder ces locaux ne peuvent recevoir de lui, en toute justice, que sous réserve assurée des droits antérieurs de l’ancien salon des Champs-Élysées” (Comité du 9 Décembre 1901)

Une des premières exposition au Grand PalaisLe jury du Salon au Grand Palais - archive Société des Artistes Français

 

Page précédente